MENU

J'ai été invité à participer à la huitième édition de la galerie Éphémère.
Durant cette semaine passée au cœur des salines de Villeneuve-lès-Maguelone, je souhaitais travailler sur la fragilité de ce lieu. 


Qu'est-ce que la galerie Éphémère?

Cet événement, orchestré par Olivier Scher, Cahuate Milk et l’équipe des Salines s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale des zones humides. Une manifestation hybride qui a pour ambition de  provoquer la rencontre des amoureux de la Nature et des amateurs d’Art.
Au programme, de l’illustration, de la photographie, du graff, de la sculpture, de la peinture, de la musique de la danse mais aussi la découverte du site protégé des Salines avec les gestionnaires de ce site naturel d’exception.
Une programmation éclectique dans une ancienne maison de saunier, une galerie au bord des étangs, un site naturel au passé industriel, un événement à découvrir ou redécouvrir le temps d’un week-end… et d’un week-end seulement…
source: www.lagalerieephemere.net

Que se passerait-il si cet espace cessait un jour d'être un espace protégé?
J'ai tenté de répondre à cette question en réalisant un cabinet de curiosité.

Je souhaitais éveiller un peu plus les consciences sur l’importance de protéger la biodiversité notamment dans les zones humides.

J'ai répertorié toute sorte de déchets que j'aurais pu trouver sur le lieu une fois qu'il ne serait plus protégé comme des canettes de bières, des jouets en plastique, etc. J'ai peint des tableaux représentant l’évolution des espèces de la zone en supposant que le plastique se serait mélangé à leur ADN. J'ai inventé de nouvelles espèces de papillons, comme le lepidoptera-megotus, sorte de fusion entre un papillon et un mégot de cigarette. J'ai créé une sculpture représentant un flamant rose qui aurait muté suite à la dégradation de son milieu naturel, etc....

L'installation se situe dans une pièce obscure où seulement cinq lampes apportent une ambiance de vieux manoir abandonné, sorte de musée post-apocalyptique. Un lieu figé dans le temps ou le silence a pris le dessus sur les bruits de la nature.



Articles parlant de l’événement:

1. Montpellier.citycrunch
2. actu.fr















0 comentarios: